D'un groupe de citoyens à une équipe

Je vais essayer ici de raconter nos 7 premiers mois à la mairie. (je viens de relire après la rédaction de ce billet, il y a surement des redites par rapport au tout premier billet, désolé).

Je tiens à rappeler ici que nous n’étions qu’une équipe de citoyens, soucieux de la santé de leur commune (petit rappel ici sur la genèse de notre aventure). Un groupe de personnes, qui ne connaissait rien à la politique (Polis, πόλις : cité). Un groupe de personnes, qui ne connaissait pas la situation de sa commune. Un groupe de personnes, qui ne se connaissait même pas (dans les 22 autres personnes de l’équipe, je ne connaissais qu’une seule personne).

Et nous sommes devenus une équipe. Très rapidement. La première réunion a lieu le mardi 30 janvier. Le 25 mars, nous votons. Il faut faire vite.

Nous avons un gros déficit, par rapport à l’équipe opposée : personne ne nous connait. Alors si, certains dans l’équipe ont un petit réseau. Mais nous n’avons pas un « nom » dans l’équipe. Et nous décidons de mettre en tête de liste un mec que personne ne connait (moi).

Nos forces :

  • nous communiquons beaucoup. Au format papier. Et sur internet : c’est nouveau ici.
  • nous allons sur le terrain. Ça aussi, c’est nouveau. Des dizaines d’années sans opposition, alors les élus locaux ne faisaient pas de porte à porte.
  • nous sommes dynamiques. Et motivés.

Et finalement, notre faiblesse (nous sommes des inconnus) jouera surement beaucoup dans le résultat des élections le 25 mars. Surement une envie de changement. Une envie de confier les clés de la commune à d’autres personnes.

Dimanche 25 mars donc, le résultat tombe : nous l’emportons par 16 voix d’écart (sur 1403 votants).

Résultats de l'élection de Rinxent, mars 2018

Seize voix. À quoi ça se joue ? Une soirée de porte à porte ? Un tract bien formulé ? On ne le saura jamais. Mais nous passons. À la surprise générale. La notre, pour commencer.

Nous bossons. Beaucoup. Première mission : le budget 2018. Nous avons des personnes compétentes en finances dans l’équipe. Mais les finances d’une collectivité, c’est autre chose que dans le privé. Mais nous potassons.

Je ne vais pas ici rentrer dans le détail de tout ce qu’on a fait. Ce n’est pas le but de ce site. Après 7 mois en tant qu’élus, je pense que je peux dire qu’on s’en sort pas trop mal. Les principales raisons : notre motivation, notre envie, notre dynamisme. Nous ne connaissions rien, mais alors rien du tout, à la gestion d’une commune de 3.000 habitants. Mais nous comblons ce retard par le travail.

Au niveau de notre commune, je pense que pour certains sujets, ça ne sert à rien d’être expert dans un domaine. D’ailleurs, moi, je ne suis expert dans un aucun domaine. Nous sommes juste curieux et plein d’envie. S’il fallait déjà en retenir une chose de cette drôle d’expérience, c’est ça : si vous avez envie de faire quelque chose, si vous avez vraiment envie de réussir, lancez-vous. Bien sur, vous rencontrerez des personnes plus compétentes sur votre chemin. Mais le dynamisme et l’envie sont parfois bien plus forts.

Je ne sais même plus où je voulais en venir en commençant ce billet. Ah si, le titre me rappelle que je ne connaissais personne le 30 janvier. Et neuf mois après cette première réunion, nous sommes devenus une vraie équipe. Ils me soutiennent au quotidien. Ils bossent. Et j’ai entièrement confiance en eux. C’est ça aussi surement qui fait que nous arrivons à avancer.

Dans un prochain billet, j’essaierai de vous parler finances. Comment nous avons fait pour essayer de sortir la tête de l’eau et réussir à payer nos factures. C’est une autre histoire.

Un développeur web à la mairie @devwebmairie