Nicolas Lœuillet

garesncf

#communiqué #gareSNCF

Suite à la lettre ouverte envoyée au mois d'Août à Guillaume PEPY (alors président du Directoire de la SNCF) concernant les dessertes en gare de Marquise / Rinxent, je viens de recevoir la confirmation officielle de la part de Frédéric Guichard (Directeur régional SNCF) que de nombreux arrêts seront rajoutés à compter de décembre 2019 (contrairement au projet initial).

Notre mobilisation pour défendre notre gare et les intérêts de la population de la Terre des 2 Caps s'est donc révélée efficace.

Plus que jamais, nous devons privilégier d'autres moyens de transport que la voiture. Et le train est une solution pour de nombreuses personnes au quotidien : les étudiants, les lycéens, les demandeurs d'emploi, les personnes souhaitant privilégier un autre moyen de transport que la voiture, les personnes se rendant régulièrement sur Lille ou Paris, etc.

#communiqué #gareSNCF

Depuis le mois de juin et les premières informations concernant une diminution drastique du nombre de dessertes en gare de Marquise / Rinxent, nous nous sommes mobilisés pour tout faire pour maintenir ces arrêts.

Dès le mois de juillet, j'alertais les élus locaux et la presse de voir notre gare de Marquise / Rinxent se déserter d'ici quelques semaines. Suite à des échanges avec un conseiller du Président de Région X. Bertrand, nous avons ainsi rédigé une lettre ouverte à l'attention de G. Pépy, Président de la SNCF. Lettre cosignée par la Région, le Département et la commune de Marquise.

Devant l'urgence de la situation et le peu de retour de la part de la SNCF, nous avons décidé, en collaboration avec F. Cuvillier, maire de Boulogne-sur-Mer, de réunir un maximum d'élus locaux en gare de Boulogne deux samedis de suite.

Dans le même temps, nous avons continué à informer la SNCF de nos volontés : maintenir les dessertes dans les petites gares du littoral.

Les nouveaux horaires (mis en place au 15 décembre 2019, disponibles ici https://cdn.ter.sncf.com/medias/PDF/hauts_de_france/FH_Amiens_Calais_du_15_au_22_decembre_2019_tcm77-231380_tcm77-231378.pdf) viennent d'être publiés et c'est une satisfaction pour notre gare. En effet, 16 dessertes en plus en semaine (dont 3 le matin vers Boulogne et 3 vers Calais) et une le samedi matin (le samedi à 7h24) ont été rajoutées par rapport au projet prévu initialement.

Tous les horaires n'ont pas été remis à l'identique et ça pénalise surement des personnes. Nous allons ainsi recontacter prochainement la Région et la SNCF pour les informer de certaines incohérences restantes.

Je tiens à remercier toutes les personnes qui se sont mobilisées, dans un seul intérêt : celui des usagers.

Nicolas Lœuillet Maire de Rinxent

#communiqué #gareSNCF

Pour le maintien des dessertes ferroviaires du littoral Côte d’Opale et la défense des cheminots et des usagers

A l'aube de la mise en œuvre du projet de réorganisation du service public ferroviaire, il nous faut dénoncer l’inacceptable et ses conséquences économiques et sociales particulièrement lourdes pour le littoral.

Les territoires, les usagers, les cheminots ne peuvent admettre le sort que leur réserve la réorganisation en cours qui impliquera, si rien ne change :  Suppression de trains à horaires stratégiques, diminution des dessertes des gares du littoral notamment les gares TER, suppression de correspondances indispensables, suppression de nombreux postes en gare, délocalisation des prises de postes de plus de 60 cheminots de Boulogne, perte d’attractivité des territoires, etc.

Ce projet doit être revu. Sans prise en compte des besoins quotidiens réels des territoires et de leurs habitants, et sans remise en cause de cette réorganisation interne subie par les agents du service public ferroviaire, les territoires littoraux, urbains et périurbains seront lourdement pénalisés.

RDV ce samedi 28 septembre à 12h devant la gare de Boulogne-sur-Mer

Soyons présents nombreux, et appelons la population, les usagers, les cheminots à se joindre à nous pour dénoncer la situation et demander la révision de ce projet de réorganisation aux conséquences insupportables.

Frédéric CUVILLIER Maire de Boulogne-sur-Mer Président de la Communauté d’agglomération du Boulonnais

Nicolas LŒUILLET Maire de Rinxent Conseiller Communautaire Terre des 2 Caps

#communiqué #gareSNCF

Suite à notre mobilisation, une lettre ouverte, rédigée par la mairie de Rinxent, et co-signée par le Président de Région Xavier Bertrand, le Département du Pas-de-Calais et les villes de Marquise et de Rinxent, sera envoyée ce jour à Guillaume Pépy, Président de la SNCF.

Vous trouverez ci-dessous la copie de cette lettre ouverte.

Nous vous rappelons que nous avons également mis en ligne une pétition, qui à ce jour a récolté plus de 1080 signatures.

Si ce n'est pas encore fait, vous pouvez la signer ici : https://www.change.org/p/sncf-pour-conserver-les-dessertes-de-la-gare-sncf-de-marquise-rinxent

Page 1 de la lettre ouverte

Page 2 de la lettre ouverte

#communiqué #gareSNCF

Message initialement publié sur Facebook

Suite aux différents articles dans la presse des derniers jours, un conseiller technique Transports du Président Xavier Bertrand m'a contacté lundi 22 juillet afin de m'apporter quelques précisions.

Pour répondre au mieux aux besoins des usagers des lignes TER de la région, le Président avait demandé à la SNCF de travailler sur de nouvelles grilles. Pour certaines zones de la région, tout semble convenir à la Région.

Par contre, en ce qui concerne le littoral (de Rang-du-Fliers à Calais), le Président refuse catégoriquement ce qui a été proposé. En effet, trop d'horaires ont été supprimés.

La Région est donc dans un bras de fer avec la SNCF, pour que celle-ci revoit sa copie concernant les gares du Littoral.

J'ai demandé quelles étaient nos possibilités, en tant qu'élus locaux, en tant que citoyens, en tant qu'usagers de notre gare, pour manifester notre volonté de voir perdurer ces horaires. Je n'ai pas encore de retour sur ce point.

La fin de la négociation est prévue pour novembre, avec mise en place de la nouvelle grille d'horaires pour le mois de décembre.

Sur ce dossier, très important pour notre territoire, notre jeunesse, pour l'emploi, j'espère compter sur le soutien de l'ensemble des élus de la CCT2C, que j'ai contactés dès lundi dernier pour les informer de la situation.

Je continuerai à vous informer de la situation dès j'aurai plus d'éléments.

Votre maire, Nicolas Lœuillet

#communiqué #gareSNCF

Message initialement publié sur Facebook

Nous n'en savons rien pour l'instant, mais la réorganisation de la SNCF peut nous laisser craindre le pire. En effet, le nombre de dessertes pour notre gare serait tout simplement divisé par deux pour 2020.

Comment nos lycéens se rendront dans les meilleures conditions à Boulogne ou à Calais ? Comment les étudiants rejoindront les sites de l'Université du Littoral ? Comment celles et ceux, en activité ou à la recherche d'un emploi, mais qui ne sont pas véhiculés, pourront être sereins et arriver à l'heure sur leur lieu de travail ou d'entretien d'embauche ? Comment celles et ceux qui travaillent à Lille pourront être certains d'avoir leur correspondance en gare de Calais Fréthun ?

C'est tout le territoire de la Terre des 2 Caps (plus de 22.000 habitants) qui est impacté.

La Terre des 2 Caps, classé Grand Site de France, c'est également une zone touristique de renom : plus de 2 millions de touristes nous rendent visite tous les ans.

À l'heure où nous tentons de favoriser – à raison – les liaisons douces pour réduire au maximum l'usage de la voiture, la SNCF décide d'appauvrir les petites gares et les petites communes. À l'heure où nous devons prendre conscience des effets de la voiture sur la couche d'ozone, et favoriser le vélo, le train ou encore d'autres moyens de locomotion moins polluants, la SNCF semble nous dire de faire tout le contraire.

La Communauté de Communes de la Terre des 2 Caps a lancé une étude pour cette année 2019 à hauteur de 100.000€ pour analyser les possibilités autour de ce pôle gare : quelles nouvelles activités ? Quels modes de transport entre notre gare et la côte ? Quels nouveaux commerces ? Quels nouveaux logements ? Ces nouveaux projets, très importants pour nos petites communes, vont être fortement perturbés si la SNCF venait à mettre en pratique cette diminution du nombre de dessertes.

Avec mon équipe, nous ferons tout le nécessaire pour qu'un maximum d'arrêts perdurent en gare de Rinxent. C'est pourquoi je vais contacter le Président de la région Hauts-de-France pour solliciter rapidement un rendez-vous avec lui.

Votre maire, Nicolas Lœuillet